Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 E.F.I., Agence immobilière NOISY LE GRAND 93160

L'actualité de CENTURY 21 E.F.I.

La résistance à Noisy le Grand: nos 9 lieux de Mémoire

Publiée le 22/05/2017

Dans le cadre d'un travail d'information et de documentation du public sur les lieux de résistance, la Ville de Noisy le Grand s'associe à celle de Gournay sur Marne pour implanter 9 panneaux sur les sites où se sont déroulées des actions de résistance face à l'armée allemande.

resistance à noisy le grand

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En voici la liste exhaustive :

  • 3 rue des Frères-Noger : c’est là qu’habitait Louis Noger, fusillé au mont Valérien en 1943.
  • L’école des Richardets : onze anciens élèves de cette école figurent parmi les résistants morts à Oissery en août 1944.
  • Le fort de Villiers : en août 1944, la garnison allemande du fort surprend un groupe de jeunes résistants. Sentant peut-être le vent tourner, l’officier les laissera s’enfuir !
  • 18 rue Clos : Henri Schmitt et sa famille y cachaient des armes et des explosifs.
  • 1 allée de-la-Grotte : Jacques Claveau, directeur de l’institut Les Goujons, y cachait un poste de radio, des enfants juifs et des aviateurs anglais.
  • Place du 8-Mai-1945 : le pavillon situé au 1 route de Gournay a permis au réseau Robert-Keller d’espionner les communications téléphoniques allemandes.
  • Rue des Hauts-Roseaux : la résidence Geneviève-Anthonioz-de-Gaulle rappelle l’engagement de cette ancienne résistante et déportée qui présida ATD quart monde de 1964 à 1998.
  • 7 rue du Renard à Gournay : domicile de Maurice Gleize, ancien déporté, organisateur d’un réseau de six imprimeries clandestines à Paris, décédé en 2003.
  • Le Pont de Gournay : en août 44, 35 jeunes résistants se rassemblèrent à proximité avant d’aller chercher des armes à Paris. Tombés dans un piège de la Gestapo, ils furent massacrés à la cascade du bois de Boulogne.

Notre actualité