Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 E.F.I., Agence immobilière NOISY LE GRAND 93160

La résistance à Noisy le Grand: nos 9 lieux de Mémoire

Publiée le 22/05/2017

Dans le cadre d'un travail d'information et de documentation du public sur les lieux de résistance, la Ville de Noisy le Grand s'associe à celle de Gournay sur Marne pour implanter 9 panneaux sur les sites où se sont déroulées des actions de résistance face à l'armée allemande.

resistance à noisy le grand

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En voici la liste exhaustive :

  • 3 rue des Frères-Noger : c’est là qu’habitait Louis Noger, fusillé au mont Valérien en 1943.
  • L’école des Richardets : onze anciens élèves de cette école figurent parmi les résistants morts à Oissery en août 1944.
  • Le fort de Villiers : en août 1944, la garnison allemande du fort surprend un groupe de jeunes résistants. Sentant peut-être le vent tourner, l’officier les laissera s’enfuir !
  • 18 rue Clos : Henri Schmitt et sa famille y cachaient des armes et des explosifs.
  • 1 allée de-la-Grotte : Jacques Claveau, directeur de l’institut Les Goujons, y cachait un poste de radio, des enfants juifs et des aviateurs anglais.
  • Place du 8-Mai-1945 : le pavillon situé au 1 route de Gournay a permis au réseau Robert-Keller d’espionner les communications téléphoniques allemandes.
  • Rue des Hauts-Roseaux : la résidence Geneviève-Anthonioz-de-Gaulle rappelle l’engagement de cette ancienne résistante et déportée qui présida ATD quart monde de 1964 à 1998.
  • 7 rue du Renard à Gournay : domicile de Maurice Gleize, ancien déporté, organisateur d’un réseau de six imprimeries clandestines à Paris, décédé en 2003.
  • Le Pont de Gournay : en août 44, 35 jeunes résistants se rassemblèrent à proximité avant d’aller chercher des armes à Paris. Tombés dans un piège de la Gestapo, ils furent massacrés à la cascade du bois de Boulogne.

Notre actualité